La bonne foi et le « troll »

Comment passer à coté du troll ? On ne peut avoir un site qui parle de la mauvaise foi sans parler du troll. Ce bon vieux pavé lancé dans la marre.

Les forums: Usenet ?

Les forums d’aujourd’hui ont bien changé. La plupart sont des plate-formes clé en main (phpBB etc.) qui se chargent de la gestion des messages. Depuis les années 90 on en compte de plus en plus. Mais avant; les forums ce n’était pas cela. Qu’avait t-on avant cela alors ? On avait Usenet, c’est son nom.

Usenet (NNTP) c’est un peu comme une boite mail ouverte au public. Il faut un lecteur de news (newsreader) pour y lire le contenu. Si vous avez eu un Netscape un jour, vous avez probablement déjà eu un « newsreader » en main. On y trouve un peu de tout sur tous les sujets. On a même à disposition grâce à DejaNews.com et Google une archive remontant au début de Usenet.

Si on fouille les archives on trouve:
-L’annonce du World Wide Web faite par Tim Berners-Lee dans news:alt.hypertext.
-L’annonce de Linux faite par Linus Torvalds dans news:comp.os.minix
Mais aussi une toute autre forme de « news »…

Les « advocacy » : Émergence d’une génération de « whinners »

Vous avez peut être déjà entendu parler un PC et un Mac ensemble ? Non ? Cela peut être PC vs Mac comme tout autre « concurrence » : AMD/Intel, Assembleur / langage de haut niveau, Peugeot / Renault, etc. On peut le résumer par des forums ou les contributeurs défendent un point de vue (souvent becs et ongles).

Si un jour, vous êtes témoin de ce genre de discussion, n’intervenez pas! Surtout pas!! Vous vous priveriez d’une joie sans nom, mais aussi vous pourriez être pris à parti dans une discussion qui somme toute, ne vous regarde pas. La joute prendra différentes formes suivant les intervenants mais aussi le sujet. Quoiqu’il en soit vous pourrez lire quelques unes des plus magnifiques pièces de théâtre jamais écrite par l’homme (ou le geek). Toutes sont écrites avec ferveur en utilisant des arguments tout droit sortis de logiques loufoques. Molière n’a qu’a bien se tenir. Les images de farce et coquecigrues y font bon ménage.

Je pense que le troll, le véritable troll a vu le jour dans les forums « advocacy ».

La naissance du troll

Le troll n’est pas vraiment la caricature que l’on en voit aujourd’hui. Le mot est utilisé à toute les sauces en français par des boutonneux n’ayant pas la moindre notion d’orthographe si ce n’est le langage SMS tout droit sorti de l’encyclopédie du Skyblog. Le continent Outre atlantique n’est pas en reste non plus, ayant pratiquement fait un verbe de la chose : « lol trolled ». Une simple blague « pour faire marcher » se voit affublée d’un étiquetage à la mode. Le vrai troll n’est pas cela du tout.

Sur ce lien : Wikipedia; on se rapproche un peu plus de la réalité. Quoique des puristes pourraient à coup sûr pinailler sur telle ou telle phrase.

Quoiqu’il en soit le « troll » est une action. La réaction est la polémique. C’est une image simple dans les faits. Le problème vient alors de la qualité du troll. Si l’intention est trop facile à détecter, le trolleur (aussi appelé lanceur de troll) se voit hué et exclu de tout partage. Il perd en passant toute crédibilité, et se voit affublé d’une étiquette pour une période de temps relative à la l’intérêt que les participants ont sur le sujet visé. C’est à dire : Si le lanceur publie sur un forum « Mac vs PC » (donc chaud brûlant) et qu’il se fait griller, la marque va rester de longues semaines.

Mais lorsque que le lanceur est suffisamment habile, alors au même titre que l’effet papillon, la polémique battra son plein jusqu’au point Godwin.

Le point Godwin

En se documentant avec Wikipédia, on trouve une bonne définition du point Godwin.

Plus il y a de participants dans un forum plus il y a de chance que les intervenants (et non interlocuteur ; on ne parle pas quand on écrit) se voient être incompris les uns par les autres. Le point Godwin vient tout naturellement. Ajoutons à cela que sur internet il n’y a pas d’age et le tour est joué.

La véritable pêche à la ligne. Le troll innocent.

Il n’y a pas de troll innocent. C’est simplement une appellation pour décrire le type de troll. Aujourd’hui, l’art du troll, prend parfois une allure d’innocence qui cache une malice redoutable. Il s’agit d’un triangle de personne au minimum. Le truand, les autres participants. Tout commence avec un appât. Le coquin choisira un forum ou la difficulté de produire un troll est moyenne. Un sujet trop facile ne l’intéressera pas. L’appât va permettre de chauffer les participants. Cela s’appelle « ferrer » comme à la pêche.

Une fois ferrés les participant vont monter d’un ton. C’est à ce moment la, que l’art se révèle. Notre ami le futé, va de ce fait, lâcher la petite question innocente, quasi classique qui va provoquer le déluge entre les deux participants. Une avalanche de message entre les deux, avec parfois de nouveaux participants, feront acte d’une violence inouïe pour un sujet qui, finalement n’en vaut pas la peine. On pourra compter les multiples (et oui) point Godwin atteint ici et la.

Et la mauvaise foi dans tout cela ?

La mauvaise foi est souvent là ou on l’attend le moins. Il suffit d’aller sur un forums AMD/Intel et il faudra pas plus que de lire dix « post » pour en trouver.Serious cat is bored

« Le chemin de l’enfer est pavé de bonnes intentions ». Je ne trouve rien de plus vrai concernant ce type de forum. Afin de défendre leur paroisse qui se veut être la meilleure d’une part, mais aussi qui respecte des « valeurs »; on ne peut que constater que le nombre de coups de couteau dans le contrat moral est propre à en faire des confettis. C’est un peu comme un gouvernement qui défend la paix dans le monde tout en étant le principal belligérant dans tous les conflits majeurs de ce monde. Surtout s’il y a du pétrole.

Hein ? Nan, ce n’est pas un troll ça.

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail
Facebooktwittergoogle_pluslinkedinrssyoutube
Ce contenu a été publié dans Politique - Société - Social - Guerre, Technologie - Telecom, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire